Rock Under The Sun

lundi 12 octobre 2009

BOUH! Ah vous avez eu peur hein?

    Et non ce n'est pas un mirage! Tel le phœnix se redressant de ses cendres, ce blog revient à la vie! Incroyable non? Comme dirais P!nk I'm Not Dead! (juste un peu convalescent). Accrochez vous à vos ceintures, même si depuis le temps elles ont l'air un peu décomposé, elles devraient tenir le coup (enfin normalement).
    Bon la première question qui vous traverse est bien sur pourquoi un tel retour après deux ans d'absence (ouais je sais Rack on s'en branle) . Et bien c'est la conjugaison de trois facteurs qui m'a poussé à reprendre mon clavier :
- premièrement une sacrée cuite
- deuxièmement une nuit blanche pleine de révélations (surtout celle où je me rend compte que je commence à me faire vieux et que je ne peux plus faire nuit blanche et suivre un cours en amphi d'afillée....)
- et enfin bien sur la sortie d'un nouveau muse.

Donc


THE RESISTANCE
le dernier album de MUSE

MUSE_the_resistance


    Je tiens à préciser que je fais cet article en utilisant toute la bonne foi et toute l'impartialité dont je dispose.

    Bon déjà la pochette est .... colorée et légèrement psychédélique. Mais bon c'est du Muse faut que ça se remarque. Moi perso j'adore la fausse symétrie du graphisme. (ouais je sais j'ai pas encore attaqué la musique et déjà je dit que j'adore.)

    Donc la musique. On va se faire ça track by track comme diraient nos amis anglophones.

T1: Uprising
.
On reconnait la patte Muse à la saturation de la basse. Très bonne rythmique. Un bon arrangement. Un coté hymne de Stade qui laisse présager une explosion lors des lives....

T2 : Resistance. Un air bien trouvé qui reste en tête pour notre plus grand plaisir (ce qui change un peu car la grande majorité des chansons entêtantes sont généralement bien pourries). Un bon mélange de passages clames et virulents.

T3 : Undisclosed Desires. Là j'avoue c'est surprenant. Un coté franchement Rythm and Blues (ouais ça m'arrache la gueule de dire Rn'B). Un petit penchant vers le Depech Mode dans l'arrangement des voix. Mais un résultat vraiment plaisant.

T4: United States of Eurasia. une intro au piano très Muse. Un refrain très très Queen. L'introduction de musique arabisante n'est pas sans rappeler Barcelona. Et enfin un chef d'oeuvre pour finir! Une nocturne de Chopin interprétée par un Mat inspiré.

T5: Guiding Lightning. Typiquement du Muse. Une batterie omniprésente. Donc bien.

T6: Unnatural Selection. Attention là ça envoie la bois. Grosse guitare, grosse batterie et basse magnifique. Un coté SOAD sur le OCEAN.  Des rifts qui vous rendront cul de jatte en concerts. Enorme quoi!

T7: MK Ultra. On reste sur la même thématique. Du rock du vrai avec du poil et tout. On retrouve la distorsion de la guitare et la saturation de la basse caractéristiques de ce groupe.

T8 : I Belong to You. Alors là c'est portnawak. Mais c'est tellement bon. Un petit air d'opérette... fallait oser. Un résultat plutôt convaincant. En plus Mat s'essaye au français... bon ça par contre faudra qu'il révise un peu son accent...

T9-10-11 : Exogenis. Muse nous avait promis une œuvre énorme en clôture. Une œuvre divisée en trois parties s'inspirant directement des symphonies baroques. Ben c'est assez bien réussi (même si perso je m'attendais à ce que se soit un peu plus long). Un coté John Williams. Un bon accord entre le rock et le classique. Une voix à tomber le cul par terre. Un boulot de maître quoi.

    Pour résumer, un album excellent. The Resistance est une véritable fusion de tous les genres musicaux. Dans le genre je n'avais rien entendu d'aussi bon depuis les vieux Queen. Un grand album. Si je me séparais du peu d'impartialité que j'ai, je dirais même que c'est le meilleur album de la décennie. Un pur chef d'oeuvre qui classe Muse dans les plus grands groupes qui aient existé. Et oui j'emmerde les puristes.

    Pour finir ceux qui restent accrochés sur Showbiz ou OOS comme des nauffragés à une vieille planche détesteront cet album. Ceux qui savent évoluer eux adoreront. Si vous avez un achat de CD à faire allez y c'est celui là qu'il faut prendre....

Posté par Kulgrim à 20:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 21 novembre 2007

Âme sensible s'abstenir....

... et les autres aussi d'ailleurs. Le CD du jour ne s'adresse pas à tout le monde (enfin il parait). Aujourd'hui on parle d'un groupe Marseillais qui se fait une place bien mérité dans le monde du métal : ETHS.

On va commencer par faire les présentations. Le groupe c'est : Staif aux guitares, au piano et voix,Greg aux guitares et Candice au chant.

Si je vous parle de ce groupe c'est tout simplement qu'ils ont sorti un nouvel opus il y a quelques jours : Tératologie. Album qui a fini chez moi par un malheureux concours de circonstances qui m'a fait passé à la Fnac avec une carte bleue, si ça c'est pas de la malchance quand même. Bref je vais arrêter de dire des conneries et me concentrer sur le vrai sujet.

Si je devais résumé cet album en un mot ça serait sans doute par apogée. L'apogée d'un groupe au sommet de son art et l'apogée d'un style qui est poussé dans ses plus lointaines limites. Le trio c'est entouré d'une pléiade de musiciens pour rendre un album tout simplement magistral. Cet album c'est comme un film d'horreur, ça sort de leur tripes pour te retourner les tiennes, ça (r)éveil tes sens, ça dérange, ça te fout une grande claque dans ta tronche, mais une fois que c'est fini t'en redemande.

La schizophrénie musicale du groupe est toujours aussi présente,et ce grâce à la voix spectaculaire de Candice et à la puissance des rifts ou la douceur des accords qui sortent des grattes de Staif et Greg. Le contraste est saisissant, le sombre côtoie l'angélique. L'album transpire la folie contrôlée. Elle se ressent dans chaque morceaux, les exemples les plus marquants restant pour moi Bulimiarexia et Anima Exhalare.

Bref c'est une oeuvre musicale phénoménale fournit avec un livret encore plus dérangeant. Une nouvelle référence pour un style de plus en plus terne et fade.

Juste un dernier truc, une phrase qui m'a flashé dans Anima Exhalare :

Sans la voix, le dialogue est plus audible et seul reste ta main, ses écrits qui finalement remplaceront tes cries.

Posté par Kulgrim à 13:36 - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 9 novembre 2007

Le retour de la dernière fois qu'il était parti et que finalement il est revenu VI

Bon alors entre 4 rapports à taper, 2 depressions et 3 apéros j'ai pas trop eu le temps d'entretenir le coin (qui a dit comme d'hab?). Mais dernièrement j'ai enrichi ma musicothèque de quelques pitits CD sympatoche, voir phénoménaux. Bon alors on va commencer par LE CD du moment : The Black and White Album par THE HIVES !!!

C'est une tuerie. L'energie garage / punk dans toute sa splendeur. Les suédois reviennent en force. Le premier titre de l'album (qui est aussi le premier single) annonce clairement la couleur! Tick Tick Boum "envoie le bois" et méchamment (comme qui dirait). Le reste de l'album n'est qu'une succession de titre au potentiel enorme. On pourrait presque parler d'un Best Of tellement le niveau de chaque chanson est élevé. Coup de coeur : Tick Tick Boum bien sur, You dress up for Armageddon, Wont be long, Try it again et Puppet on a string. Et la cerise sur le gateau, le groupe est à la hauteur sur scène. Des concerts interdits à ceux qui ont plus de 25 ans dans leur tête.

Bref c'est un album génial, à mettre entre toutes les oreilles un tentinet punk. Un très bon 8.5 sur 10 quoi.


The Hives - Tick Tick Boom
envoyé par The-Hives

Posté par Kulgrim à 16:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 28 octobre 2007

Of my share for my beauty

No comment today ...


Citizen Erased Lyrics

Hollow Life Lyrics


Turn The Page Lyrics

Clash City Rockers Lyrics

Posté par Kulgrim à 13:15 - Commentaires [8] - Permalien [#]

dimanche 14 octobre 2007

Ode au dragon....

Bon alors exit la vieille bannière pourrav et welcome au chef d'oeuvre de messieur Rack!

Du coup un post spécial pour le dragounet, d'après des infos concédées par une bete à poil et une bete à flamme.

Donc un petit tout sur un groupe de rien du tout : AC/DC!!

ac_dc

Alors Ac/Dc c'est d'abord une histoire de famille, la famille Young. Ce sont 2 des 9 fils Young (Malcom et Angus) qui ont fondé le groupe en 73.

74 : Bon Scott au chant.

75 : premier album High Voltage, gros succés.

76 : TNT , une bombe (ouais elle était nulle celle là).

77: Let There Be Rock , l'album de la consécration.

78: Cliff Williams à la batterie, la première formation légendaire du groupe est là.

79: L'album phare du groupe : Highway to Hell. Ben rien à dire sur cet album faon tout le monde le connait.

80 : Mort de Bon Scott. Un drame pour le groupe qui décide de continuer quand meme avec Brian Johnson au chant, c'est la naissance de la deuxième formation légendaire du groupe. Sortie de l'enorme Back In Black.

84 : Flick of the switch : premier echec d'une assez longue série d'album pas tellement renversant.

88 : Blow up your video : Ac/Dc retruve le succés mais pas à la meme echelle que dan le passé.

Depuis le groupe continue de sortir des albums plus ou moins bon, dont le remarquable Stiff Upper Lip en 2000. Meme si la gloire actuelle n'est que l'ombre de celle passée, le groupe est toujours présent, surtout lors de ses tournées monstres.

Bon donc Ac/Dc c'est fait, maintenant LA chanson du dragon :

Posté par Kulgrim à 17:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 14 septembre 2007

Attention concert !

Bon alors c'est La nouvelle qui fait le buzz en ce moment, un concert énorme se prépare pour le 26 Novembre à l'Arène 02, la salle de l'Est londonien.

Bon vous allez me dire que Londres c'est loin tout ça tout ça et que .... pfff façon aucun concert vaut le déplacement jusqu'à la capitale british. Bon maintenant que vous avez ralé je peux continuer? Donc le concert qui se prépare est un concert unique, du groupe phare des années 70, inventeur de ce qui deviendrait le Hard Rock, goupe qui n'avait plus joué ensemble depuis 88. Vous voyez de qui je parle ou toujours pas? Bon et si je vous dit Communication Breakdown? No Quarter? Kashmir? Ou bien sur Starway to Heaven?

Et ouais c'est bien le groupe légendaire Led Zeppelin qui se remonte ensemble sur scène pour un concert unique. Vous voyez que finalement ça faut peut etre le deplacement.

Et si vous vous dites que façon ça doit etre trop tard pour choper des places et bien détrompez vous. POur avoir sa place faut jouer à la grande lotterie Led Zep en s'enregistrant sur www.ahmettribute.com juqu'a dimanche. Ensuite il vous reste plus qu'a prier pour etre tiré au sort... bon je vous previent les chances de gagner sont minimes. En effet deja plus de 2 millons de personnes se sont inscrites pour essayer de "gagner" (la place reste quand meme à 125 £) l'une des 20 000 places mise en vente. Mais bon qui ne tente rien n'a rien.

Les bénéfices tirés du concert, qui réunira également plusieurs artistes invités, seront donnés à la fondation pour l'éducation musicale créée après la mort du fondateur du label Atlantic Records, Ahmet Ertegun, celui qui a découvert entre autre Ray Charles, Aretha Franklin, les Rolling Stones (y a Abba aussi, mais bon personne n'est parfait ...) et bien sur donc Led Zep.

Le guitariste Jimmy Page, le chanteur Robert Plant et le bassiste John Paul Jones seront bien sur présent sur scène et ils seront accompagné à la batterie par Jason Bonham, fils du batteur legendaire du groupe, John Bonham, dont la mort en 80 avait précipiter la fin du groupe.

Posté par Kulgrim à 08:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]